Liste des municipalités du Yukon

Carte affichant les localisation de toutes les municipalités du Yukon
Distribution des huit municipalités du Yukon par type
Carte du Canada avec le Yukon en rouge
Localisation du Yukon au Canada

Cet article présente une liste des municipalités du Yukon. Elle inclut toutes les municipalités incorporées de chaque catégorie en date. Ces municipalités sont classées par ordre alphabétique dans un tableau triable contenant leur statut, leur nom officiel en français conformément à la loi (cf. infra), leur date d'incorporation et les données géographiques de Statistique Canada issues du recensement de 2011 visant à refléter leurs places en termes de superficie et de population.

Situées dans le deuxième plus peuplé et le plus petit des trois territoires du Nord canadien en 2011, les huit municipalités ne couvrent que 0,2 % du Yukon mais hébergent 80,2 % de sa population. Elles sont classées d'après la Loi sur les municipalités de 1998 en villes et en villages. Cette même loi territoriale permet leur création par le gouvernement du Yukon et leur régulation. Whitehorse est la capitale du territoire ainsi que sa seule ville et sa plus grande municipalité, comprenant plus des deux tiers de la population du territoire. Les sept municipalités restantes sont des villages.

Géographie et cadre juridique

Le Yukon est le deuxième plus peuplé des trois territoires du Nord canadien avec 33 897 résidents en 2011. Il s'agit du plus petit territoire en termes de surfaces émergées avec environ 475 000 km2[1]. Les huit municipalités, situées en majorité dans le Sud du territoire, ne couvrent que 0,2 % de sa surface terrestre[note 1] mais hébergent 80,2 % de sa population[1],[3],[4],[note 2].

Plus des deux tiers de la population du Yukon (23 276 résidents, soit 68,7 %) résident à Whitehorse, municipalité la plus peuplée du territoire. C'est aussi la municipalité la plus étendue avec 416,54 km2. La municipalité la moins peuplée est Teslin avec 122 résidents, tandis que la plus petite est Mayo avec 1,06 km2[3].

Les gouvernements municipaux sont créés par le gouvernement du Yukon selon la Loi sur les municipalités de 1998, une loi territoriale révisée en 2003, 2008 et 2015[5]. Ces administrations locales fournissent « dans les limites de leur compétence, les services, les installations ou autres choses qui, selon elles, sont nécessaires ou utiles à l'ensemble ou à une partie de leurs collectivités ». La loi permet aux résidents de ces municipalités d'élire des représentants. Les municipalités créées peuvent générer des revenus en vendant des services supplémentaires à ceux du territoire, sauf ce qui relève du service public[6]. Les classifications des municipalités d'après la Loi sur les municipalités sont les villes (version en anglais : cities) et les villages (towns). Whitehorse est la capitale du Yukon et sa seule et plus grande ville. Les sept municipalités restantes sont des villages, parmi lesquels quatre étaient des « villes » prorogées sous l'appellation « village » dans la Loi sur les municipalités de 2001[6].

Catégories de municipalités

Villes

Whitehorse, au bord du fleuve Yukon
Whitehorse, capitale et unique ville du Yukon

Il est possible de proposer l'incorporation d'une communauté en ville selon la Loi sur les municipalités à la demande du ministre des Services aux collectivités du Yukon, d'un conseil municipal ou d'un minimum de 30 % des résidents qui sont électeurs admissibles à condition que ladite communauté ait une population estimée supérieure à 2 500 habitants[6]. Toute ville doit élire un maire et six conseillers (pour Whitehorse), ou un maire et huit conseillers si cela est autorisé par arrêté, le tout pour un mandat de trois ans[6].

La seule ville du Yukon est Whitehorse, qui est la plus grande des trois territoires du Nord canadien confondus. Elle possède une population de 23 276 résidents et une superficie de 416,54 km2 au recensement de 2011[3]. La Cité de Dawson est une ancienne cité du Yukon qui a maintenant le statut de village, mais elle est autorisée à garder le terme « cité » dans son nom officiel[6].

Villages

Panorama de Dawson City au bord du fleuve Yukon
Panorama de Dawson City au bord du Yukon

Il est possible de proposer l'incorporation d'une communauté en village selon la Loi sur les municipalités à la demande du ministre des Services aux collectivités du Yukon, d'un conseil municipal ou d'un minimum de 30 % des résidents qui sont électeurs admissibles à condition que ladite communauté ait une population estimée supérieure à 300 habitants[6]. Tout village doit élire un maire et quatre conseillers, ou un maire et cinq à sept conseillers si cela est autorisé par arrêté, le tout pour un mandat de trois ans[6].

Toutes les municipalités qui étaient des villages avant l'adoption de la Loi sur les municipalités de 2001 ont reçu le droit de le rester[6]. Le Yukon compte sept villages. Dawson City est le village le plus peuplé du territoire avec 1 319 résidents et Faro a la plus grande superficie avec 203,57 km2[3]. Teslin est le village le moins peuplé avec ses 122 résidents tandis que Mayo a la plus petite superficie avec 1,06 km2[3].

Liste des municipalités

Nom Statut[4] Nom officiel Date d'incorporation[7] Population
(2011)[3]
Population
(2006)[3]
Variation (%)[3] Surface
terrestre (km²)[3]
Densité de population
(par km²)[3]
Carmacks Village Village de Carmacks 503 425 18,4 36,95 13,6
Dawson Village Cité de Dawson[6] 1 319 1 327 -0,6 32,45 40,6
Faro Village Village de Faro 344 341 0,9 203,57 1,7
Haines Junction Village Village de Haines Junction 593 589 0,7 34,49 17,2
Mayo Village Village de Mayo 226 248 -8,9 1,06 213,2
Teslin Village Village de Teslin 122 141 -13,5 1,92 63,5
Watson Lake Village Village de Watson Lake 802 846 -5,2 6,11 131,3
Whitehorse Ville Ville de Whitehorse 23 276 20 461 13,8 416,54 55,9
Total 27 185 24 378 11,5 733,08 37,1

Notes et références

Notes

  1. Le reste des 99,8 % de la surface du Yukon comporte deux hameaux non incorporés, quatre territoires non organisés, quatre établissements indiens, quatre réserves indiennes autonomes, treize établissements non incorporés et le territoire revendiqué par les Teslins[2]. Le Yukon non organisé, un des quatre territoires non organisés, représente la grande majorité de la superficie terrestre du territoire (98,1 %)[3].
  2. Tous les pourcentages sont issus de calculs simples arrondis aux dixièmes à partir des données du recensement de 2011 de Statistique Canada pour faciliter la compréhension des chiffres bruts[3].

Références

  1. a et b « Chiffres de population et des logements, Canada, provinces et territoires, recensements de 2011 et 2006 », Statistique Canada, (consulté le 28 octobre 2015)
  2. (en) [PDF] « Interim List of Changes to Municipal Boundaries, Status, and Names: From January 2, 2012 to January 1, 2013 », Statistique Canada (consulté le 19 août 2014), p. 6–7
  3. a b c d e f g h i j k et l « Chiffres de population et des logements, Canada, provinces et territoires, et subdivisions de recensement (municipalités), recensements de 2011 et 2006 », Statistique Canada, (consulté le 28 octobre 2015)
  4. a et b (fr) « Collectivités du Yukon », Gouvernement du Yukon (consulté le 30 janvier 2015).
  5. (fr) « Loi sur les municipalités », Gouvernement du Yukon, (consulté le 14 décembre 2015)
  6. a b c d e f g h et i (fr+en) Canada, Yukon. « Loi sur les municipalités », Lois révisées du Yukon 2002, chap. 154 [lire en ligne (page consultée le 21 octobre 2015)]
  7. (en) « Association of Yukon Communities Incorporation Dates », Association of Yukon Communities (consulté le 14 juin 2014)

Annexes

Articles connexes

Lien externe